[PREMIÈRE ÉCOUTE] THUG LIFE : Volume 1

[PREMIÈRE ÉCOUTE] THUG LIFE : Volume 1

Samedi 16 octobre 2021 : J’ai enfin reçu cet album que j’attends depuis un mois et demi (ca fait long). Étant fan de 2Pac, je me devais de le connaître, par conséquent de l’acheter car il est indisponible sur les plateformes de streaming… Alors, à midi pile, j’ai lancé le cd, et j’ai savouré…

Lorsque le disque s’est arrêté, il m’a fallu quelques instants pour comprendre ce qu’il s’était passé. Bon d’accord j’en parle comme si j’avais découvert les Cités d’Or mais on en est pas si loin que ça … Cet album (récompensé d’un disque d’or aux Etats-Unis) est selon moi un des meilleurs albums de 2Pac (même s’il est officiellement du groupe Thug Life qui compte parmi ses rangs 2Pac, Macadoshis, Mopreme, Big Syke, Stretch et The Rated R, tous présents sur le projet).

Alors, je n’ai pas encore de préférés mis à part 2Pac, mais au fil de l’écoute on se rend compte que chaque membre est essentiel au groupe. Bien que Pac, Macadoshi et Rated R se démarquent pour moi. Bien que plusieurs écoutes me seront nécessaires pour bien connaître chaque morceau, Bury Me a GPour Out a Little LiquorHow Long Will They Mourn Me ? et Str8 Ballin’ sont ceux qui me sont le plus restés en tête.

Macadoshis, une découverte très intéressante

Macadoshis

Bury Me a G est la première track de l’album et elle annonce la couleur. C’est sûrement mon morceau préféré de l’écoute pour le moment et j’adore l’atmosphère qu’il dégage. De plus, la voix de Natasha Walker du group Y.N.V. sublime le morceau pour en faire un classique. Puis je me suis pris le 5ème couplet de Macadoshis en pleine poire, il le débute d’une façon si tranchante :

“Straight thug kickin’ it with the homies in the hood Gettin’ drunk, Smokin’ blunts, my bitch said I’m no good”


Le refrain de Pac est d’ailleurs celui qui me reste le plus dans la tête une heure après l’écoute de l’album.

Dans le morceau suivant, Don’t Get It Twisted, le couplet de Macadoshis m’a encore une fois surpris. Il a une façon d’arriver qui l’impose directement comme étant un des membres forts du groupe.

Don’t Get It Twisted

C’est ensuite le deuxième couplet du morceau Shit Don’t Stop qui là, m’a fait me lever de ma chaise. C’est un couplet de passe-passe entre Macadoshis (encore lui) et Rated R. Ce dernier nous balance une phase incroyable juste après la première de Macadoshis. Je ne sais pas encore si c’est le talent qui parle ou juste un éclat de génie, mais la manière dont il pose ces deux phrases est juste époustouflante :

“Now you get a hauled away in a body bag Get your Sammy D said how you blood got sneeze me”


A noter que le refrain de Mopreme, Big Syke et Y.N.V. qui sont en featuring sur ce morceau est très bon.

Tupac Amaru Shakur, définition de crédibilité

Bien qu’aucun couplet ne m’ai réellement marqué, c’est l’atmosphère que j’ai adoré dans Pour Out a Little Liquor. Premier single de l’album, c’est aussi l’un des deux seuls solo de Pac dedans.

J’ai également apprécié la façon dont 2Pac introduit Mopreme dans le morceau Stay True. Pour ceux qui ne le savent pas, Mopreme est le demi-frère de Pac. J’ai trouvé sympa cette façon dont le Don Killuminati l’a amené à poser son couplet (très bon d’ailleurs) :

“Mopreme, tell ‘em why the hoes dream
Gettin’ high of a nigga like a dope fiend »

J’arrive enfin à How Long Will They Mourn Me ? ! Ah ce morceau … entendre la voix de Nate Dogg m’a fait un bien … vous ne pouvez imaginer ! Son refrain en duo avec Pac est juste super. A noter que le groupe dédicace tout long du morceau Big Kato qui est mort, il était le meilleur ami de Big Syke.

Nate Dogg

Et puis Under Pressure. 2Pac et Stretch font un excellent duo sur ce morceau difficile dans lequel Pac parle notamment de la prison, etc. Le début du troisième refrain de Makaveli (2Pac) est d’ailleurs excellent !

Le morceau Street Fame lui, m’a un peu moins marqué mais n’est pas du tout mauvais. A ce propos, j’ai apprécié le refrain de Mental Illness (encore un ami que Big Syke a introduit à Pac):

“I’m a superstar.., I’m a superstar
I’m a superstar, made it by street fame
I’m a superstar.., I’m a superstar
I’m a superstar, made it by street fame
I’m a superstar.., I’m a superstar
I’m a superstar, made it by street fame »

Thug Life influence New York, New York influence le monde !

Cradle to the Grave. J’adore ce morceau ! Surtout le premier couplet de Pac qui est juste super. Mais deux éléments me sont restés en tête dans ce titre :
Le premier est The Rated R qui dit dans le troisième couplet :

“My first toy was a gun”


Waw ! Je me suis pris une claque quand il a dit ça, j’ai trouvé la phrase si puissante !
Et puis dans le quatrième couplet, Macadoshis dit une phrase qui m’a fait écho un long moment…

“But from the cradle to the grave I’ma put in work”


Je me suis dit: « eh mais attends, elle me dit quelque chose cette phrase »
Après quelques minutes de réflexion je me suis rendu compte que je la connaissais. Il y a un album que j’aime beaucoup dans le rap, c’est « TESTING » d’A$AP Rocky, sorti en 2018. Donc après avoir réfléchi un instant, j’ai compris que cette phrase était le sample du début du morceau Hun43rd de Rocky. Alors j’ai écouté le début du morceau et je me suis rendu compte que même l’instrumentale était samplée de celle de Cradle to the Grave. Voilà voilà, j’ai partagé ma petite découverte (qui n’en est très certainement pas une), je suis content. Enfin bref, comme quoi, même les meilleurs s’inspirent des meilleurs !

Str8 Ballin’

On arrive à la dernière piste de l’album, Str8 Ballin’. J’avais déjà entendu quelque fois ce morceau dans l’album « Tupac : Resurrection documentary soundtrack ». Mais l’entendre une nouvelle fois m’a fait beaucoup de bien. Je trouve que ce morceau est une excellente façon de terminer cet album. De par son l’instrumentale D’Easy Mo Bee qui dégage une super atmosphère, mais également par l’écriture de la track. 2Pac y parle de la vie de jeune noir aux Etats-Unis, du fait que sans son arme il ne serait surement plus en vie, etc. Enfin, je ne saurai expliquer pour quelles raisons mais j’adore cette phase de Pac à la fin du premier couplet :

“Tell Mama “don’t cry”, ‘cause even when they kill me
They can never take the game from a young G
I’m Str8 ballin’ !”.

Une superbe découverte

Voilà comment j’ai vécu ma première écoute de cet album qui m’a profondément marqué. Je me suis pris une claque en l’écoutant et il est un classique à connaître pour tout fan de Pac. Chaque membre du groupe est excellent et savoir que Tupac voulait Biggie sur le volume 2 de l’album me torture, je n’ose imaginer ce que ca aurait donné … Des couplets tranchants de Macadoshis à la voix de Big Syke en passant par les sublimes textes de Tupac. Cet album est selon moi une pure réussite qui mérite d’être présent sur les plateformes de streaming. C’est sympa les cd mais bon, j’ai mes petites playlists Spotify à compléter moi !.

« Thug Life : Volume 1 », un album controversé mais classique.

Jules Marfing

For every dark night, there is a brighter day.

ARTICLES SIMILAIRES

RESTEZ PRINCE, DANS L’ART ET LA MANIÈRE

RESTEZ PRINCE, DANS L’ART ET LA MANIÈRE

« UN PEU DE SOLEIL » EN HIVER, ÇA FAIT DU BIEN

« UN PEU DE SOLEIL » EN HIVER, ÇA FAIT DU BIEN

AUSTIN ARRIVE AVEC « REFLET »

AUSTIN ARRIVE AVEC « REFLET »

JUL « SOURIRE TRISTE »

JUL « SOURIRE TRISTE »

Notre dernière vidéo:

Coup de cœur :

Kobo – Anagenèse

Anagenèse - Kobo - CD album - Achat & prix | fnac